Contrôleur aérien

Définition du poste

Le contrôleur aérien (ou ingénieur du contrôle de la navigation aérienne – ICNA) assure depuis la tour de contrôle la sécurité, la fluidité du trafic et la surveillance des vols en approche. Il guide les avions et déclenche les processus d’urgence ou la procédure d’alerte en cas de perte de contact radio, radar ou incidents.

Aptitudes et habilitation spécifique

Très grande rigueur dans le respect des règles de sécurité du transport aérien, très grande vigilance permanente et concentration, bonne maîtrise de soi et gestion du stress. Excellente maîtrise de l’informatique et de l’anglais (lu, écrit et parlé).

Les conditions de travail

Fonctionnaire de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), il travaille dans la tour de contrôle ou dans un centre de contrôle régional. Ses décisions ont des conséquences directes sur l’humain et le matériel. Très importante tension nerveuse et rythme de travail très dense. Ses horaires sont flexibles et décalés (nuit, week-end et jours fériés).

Formation requise

École nationale de l’aviation civile (ENAC) après un concours de niveau Bac à Bac +2. Qualification de radio internationale.

Évolution possible

Différents corps d’ingénieurs des études et de l’exploitation de l’aviation civile.